Correction Activité 5

Correction activité 5

1) Donnez une définition d’un lichen.

Les lichens résultent d'une association symbiotique entre un champignon, être hétérotrophe et une algue, être autotrophe.

 

2) Proposez une démarche d’investigation permettant de déterminer la structure du lichen.

Nous savons d’après le document, que le lichen est l’association d’une algue et d’un champignon. Nous allons donc comparer la structure d’une algue, d’un champignon et d’un lichen.

Pour cela nous allons faire trois préparations microscopiques :

- une d’algues,

- une de champignon,

- une de lichen.

Le lichen devrait avoir une structure qui comporte à la fois des éléments ressemblant à ceux de l’algue et des éléments ressemblant à ceux du champignon.

 

3) Réalisez les préparations microscopiques.

Préparations propres, fines.

Réglage du microscope optimal (grossissement, éclairement, choix de la zone observée).

 

4) Présentez sous la forme de votre choix les résultats de vos observations.

Observation microscopique d’algues :                   MO x400

On observe de petites formes arrondies vertes : les algues microscopiques.

Observation microscopique de champignons :                 MO x400

On observe un enchevêtrement de filaments très fins.

 

Observation microscopique de lichen :                 MO x100

Deux éléments sont clairement visibles : des éléments filamenteux et des éléments sphériques. Le lichen est donc constitué d’éléments provenant d’un champignon et d’éléments provenant d’une algue.

 

5) Présentez les caractéristiques fonctionnelles des lichens et expliquez l’intérêt de la symbiose.

Les lichens sont des organismes composés résultant d'une symbiose entre un champignon hétérotrophe appelé mycobionte (90 % de l'ensemble) et des cellules microscopiques possédant de la chlorophylle (algue verte ou cyanobactérie) nommées photobiontes.

Le mycobionte fournit le support et la protection, les sels minéraux, la réserve d'humidité  et facilite l'alimentation du photobionte en CO2

Le photobionte fournit les nutriments issus de la photosynthèse chlorophyllienne (amidon, lipides, polyols, vitamines B), 20 à 30 % des nutriments étant en moyenne rétrocédés au mycobionte.