Chapitre 1 - Les niveaux d’organisation des êtres vivants

Chapitre 1 – Les niveaux d’organisation des êtres vivants

Observation initiale : Tous les êtres vivants sont constitués d’une ou plusieurs cellules. Les organismes pluricellulaires sont constitués de cellules d’une grande diversité de formes et de fonctions.

Problématique : Comment les êtres vivants sont-ils structurés afin d’assurer leurs fonctions ?

 

I – Les unicellulaires : toutes les fonctions dans une seule cellule :

A1 Les unicellulaires

Bilan :  Certains êtres vivants sont constitués d’une seule cellule : ce sont les unicellulaires. Toutes leurs fonctions sont assurées dans cette unique cellule.

Certains unicellulaires possèdent dans leur cytoplasme des structures qui assurent une fonction précise : ce sont les organites. Il existe, entre autres :

  • le noyau qui renferme l’ADN,
  • les mitochondries,
  • les chloroplastes qui sont spécifiques aux cellules végétales chlorophylliennes.

Les êtres vivants dont les cellules possèdent des organites sont dits Eucaryotes. Ceux qui n’en possèdent pas sont des Procaryotes : l’ADN est libre dans leur cytoplasme (ex. : bactéries).


II – Les organismes pluricellulaires :

1) Des tissus spécialisés :

A2 Les pluricellulaires

Bilan : Un organisme pluricellulaire animal ou végétal est constitué de plusieurs organes.

Ex. : la feuille, la peau.

Au sein de chaque organe, on retrouve différents tissus eux-mêmes constitués de différents types de cellules spécialisées dans une fonction. Cette fonction est permise par la présence dans ces cellules d’organites.

Ex. : la feuille est constituée (entre autres) du parenchyme chlorophyllien, un tissu assurant la fonction de nutrition grâce à des cellules spécialisées dans la production de matière organique, contenant des organites capables de réaliser la photosynthèse : les chloroplastes.

 

2) La matrice extracellulaire :

A3 La matrice extracellulaire

Objectif : On cherche à expliquer le rôle de la matrice extracellulaire dans un tissu.

  • Rédiger un texte de synthèse à partir de documents.

 

 Bilan : Dans le tissu, les cellules spécialisées adhèrent entre elles grâce à la présence d’une matrice extracellulaire. Rigide et épaisse, elle est appelée paroi chez les végétaux.

 

III – La spécialisation des cellules :

A4 La spécialisation des cellules

Objectif : On cherche à comprendre comment l’organisation des cellules de la peau lui confère un rôle protecteur contre les UV.

  • Distinguer les différentes échelles du vivant (molécules, cellules, tissus, organes, organisme) en donnant l’ordre de grandeur de leur taille.

 

Bilan : Les cellules spécialisées des organismes pluricellulaires sont limitées par une membrane plasmique et sont remplies de cytoplasme. Les cellules, animales et végétales, contiennent des organites :

  • un noyau qui renferme l’information génétique,
  • des mitochondries où a lieu la respiration.

Les cellules végétales chlorophylliennes contiennent en plus :

  • une paroi (squelette externe),
  • des chloroplastes où se déroule la photosynthèse,
  • une ou plusieurs vacuoles (réserves d’eau).

L'organisation des êtres vivants