Activité 23 - La disparition des reliefs

Problématique : Comment "meurt" une chaine de montagnes ?

A – Le vieillissement d'une chaîne de montagnes

1

Construisez et légendez le profil topographique.

Document 1

 

Google Earth

 

Carte géologique de la France

Exprimer et exploiter des résultats en utilisant les TIC

2

Comparez le relief du Massif Central avec celui des Alpes.

3

Tracez la profondeur du Moho sur papier millimétré (respectez l'échelle).

Orientez et légendez votre graphique en utilisant la carte géologique.

4

Comparez l'épaisseur de la croûte continentale sous les Alpes et sous le Massif Central.

5

Indiquez l'âge et la nature des principales roches affleurant dans ces deux chaînes de montagnes.

 

 

 

 

B – La disparition des reliefs

6

Listez les principaux types d'érosion.

Document 2

Recenser, extraire et organiser des informations.

7

En vous appuyant sur la composition minéralogique d'un granite, proposez une hypothèse sur l'origine de l'argile trouvée dans l'arène granitique.

8

Quels processus tectoniques participent à la disparition des reliefs ?

Livre p 204 et 205

 

 

 

 

C – Transport et sédimentation des particules

9

Construisez l’histogramme des échantillons (abscisse : taille des particules, ordonnée : pourcentages massiques). Tracez la courbe cumulative.

Document 3

Google Earth

Excel

Exprimer et exploiter des résultats en utilisant les TIC

10

Comparez les résultats et en déduire l'action du transport sur la granulométrie des sédiments.

11

Construisez et légendez le profil topographique (plateau continental, pente continentale, glacis, talus et plaine abyssale). Indiquez la profondeur des sédiments.

Document 1 : L'observation des reliefs

Protocole 1 : Préparation du travail

1 – Ouvrir Google Earth et télécharger le fichier "montagnes jeunes et anciennes.kmz" à cette adresse : https://eduterre.inrp.fr/eduterre-usages/outils/kmz (il est téléchargé dans "Lieux temporaires").

2 – Dans "Données géographiques", tout décocher.

3 – Dans "Outils/Options/Vue3D" cocher "Affichage du relief" et choisir un facteur d'élévation entre 0,5 et 3.

4 – Dans "Outils/Options/Général" cocher "Afficher les résultats web".

5 – Dans "Affichage" décocher "Surface de l'eau" et "Atmosphère".

6 – Cliquer sur le petit triangle qui est devant "Données géographiques" et devant "Recherche" pour fermer les deux fenêtres et gagner en lisibilité de la fenêtre "Lieux" qui est la zone de travail.

 

Protocole 2 : Tracer un profil topographique

1 – Cliquer sur le bouton "Règle" (ou "Menu/Outils/Règle").

2 – Tracer une ligne traversant le Massif Central et les Alpes.

3 – Enregistrer dans votre session en changeant le nom pour Profil topographique.

4 – Dans l'onglet "Altitude" se placer "Au niveau du sol".

5 – Cliquer sur "Edition/Afficher le profil d'élévation".

6 – Imprimer après vérification par le professeur.

 

Protocole 3 : Tracer la profondeur du Moho sous un profil

1 – Afficher la carte et la légende de la profondeur du Moho, ainsi que le profil topographique.

2 – Fermer "Barre latérale" dans "Affichage".

3 – Déplacer la souris le long du profil topographique, repérer la profondeur du Moho et reporter la valeur sur le papier millimétré.

 


Document 2 : L'altération des roches

Tout relief est une structure instable qui tend à disparaitre aussitôt qu'il se forme.

L'érosion agit dès la formation des reliefs et jusqu'à leur disparition.

En haute altitude, dans les montagnes comme les Alpes, les reliefs sont soumis à une intense érosion. Sous l'action du gel et du dégel dans les fissures, la roche éclate et

forme des éboulis qui sont entrainés par les glaciers et les eaux de ruissellement. Les reliefs obtenus ont des formes aux arrêtes anguleuses.

Dans les massifs calcaires (carbonate de calcium), comme le massif de la Chartreuse, l'eau de pluie chargée de dioxyde de carbone s'écoule dans les failles et fissures. Sous l'effet de l'altération chimique de la roche, les fissures s'élargissent et forment des paysages typiques de type karstique.

      CaCO3     +    CO2    +    H2O          Ca2+    +     2 HCO3-

    carbonate       dioxyde        eau              calcium         hydrogéno

   de calcium     de carbone                                               -carbonate

 

 

Dans les massifs anciens, comme le Massif Central, la roche s'altère au contact de la pluie, du gel et des êtres vivants. Elle se fragmente puis finit par se désagréger en arène granitique. C'est un sable très grossier, hétérogène, constitué de fragments de granite, de grains de quartz, de cristaux de feldspaths altérés, d'argiles et d'oxydes de fer.

 

Document 3 : Transport et sédimentation

 

Protocole 1 : Préparation du travail

1 – Ouvrir Google Earth et télécharger le fichier "transport sedimentation.kmz" à cette adresse : https://eduterre.inrp.fr/eduterre-usages/outils/kmz (il est téléchargé dans "Lieux temporaires").

2 – Effectuer ensuite les mêmes opérations que dans le protocole 1 du document 1.

 

Dès leur formation, les reliefs sont soumis à l'érosion et à l'altération. Une partie des produits de démantèlement reste sur place et une partie va être transportée, le plus souvent par l'eau. Trois prélèvements  ont été effectués dans le cours

de la Loire, à Puy en Velay, Orléans et Nantes. Les échantillons ont été séchés, tamisés et pesés.

Protocole 2 : Etude granulométrique des sables de Loire

1 – Dans "Lieux temporaires", cocher la carte topographique, le réseau hydrographique et la granulométrie des sables de Loire.

2 – Cliquer sur les punaises jaunes pour accéder aux informations.

 

Protocole 3 : La sédimentation océanique

1 – Décocher la carte lithologique.

2 – Tracer le profil topographique de la marge Armoricaine selon la direction sud-ouest nord-est, en arrivant au niveau de l'estuaire de la Loire.

3 – Enregistrer et dans l'onglet "Altitude" se placer "Au niveau du fond marin".

4 – Cliquer sur "Edition/Afficher le profil d'élévation".

5 – Cocher "Epaisseur des sédiments" et agir sur la transparence.

6 – Imprimer après vérification par le professeur.