Thème 3 - Le maintien de l'intégrité de l'organisme : la réponse immunitaire

Ce que vous devez déjà savoir :

 

         Un organisme est constamment confronté à la possibilité de pénétration de micro-organismes, bactéries et virus, présents dans son environnement. Il y a alors contamination, éventuellement suivie d'une infection s'ils se multiplient.

         Différentes méthodes permettent à l'homme d'éviter la contamination : l'asepsie, l'utilisation de produits antiseptiques ou de préservatifs. Il existe également des traitements, comme les antibiotiques qui permettent de lutter contre les infections bactériennes mais sont sans effet sur les infections virales.

         Les éléments étrangers qui pénètrent dans notre organisme sont reconnus par le système immunitaire : ce sont des antigènes. Les leucocytes (globules blancs) sont les cellules essentielles de ce système. Une réaction rapide, la phagocytose, est réalisée par les leucocytes. Elle permet le plus souvent de stopper l'infection.

        D'autres leucocytes, les lymphocytes, assurent une réponse immunitaire plus lente mais plus spécifique. Les lymphocytes B sécrètent des anticorps capables de neutraliser les antigènes et de favoriser la phagocytose. Les lymphocytes T détruisent les cellules infectées par un virus.

 

 

Introduction

 

         Le système immunitaire est constitué d'organes, de cellules et de molécules qui contribuent au maintien de l'intégrité de l'organisme. Le système immunitaire tolère habituellement les composantes de l'organisme, le Soi, mais il réagit à la perception de signaux de danger : entrée d'éléments étrangers, modification des cellules de l'organisme. Par l'activité de ses différents effecteurs, il réduit ou élimine le trouble à l'origine de sa mise en action.

       La bonne santé d'un individu résulte d'un équilibre dynamique entretenu par des réactions immunitaires en réponse à des dérèglements internes ou des agressions du milieu extérieur (physiques, chimiques ou biologiques). Chez les Vertébrés, ce système comprend un ensemble de défenses aux stratégies très différentes : l'immunité innée et l'immunité adaptative.