Thème 2 - La communication nerveuse

Ce que vous devez déjà savoir :

 

       Les contractions et les relâchements coordonnés des muscles assurent les mouvements en entraînant le déplacement des os. Ces derniers, organes rigides, se déplacent les uns par rapport aux autres au niveau des articulations.

       L'activité musculaire est commandée par les centres nerveux, la moelle épinière et l'encéphale. Ils envoient des messages porteurs d'ordres aux muscles. Ces messages sont transmis par l'intermédiaire de nerfs moteurs. Les muscles, exécuteurs de l'ordre et donc du mouvement, sont des organes effecteurs.

 

       Un mouvement peut être une réponse à une stimulation de l'environnement. Cette stimulation est reçue par les organes des sens : œil (vision), nez (odorat), oreille (ouie), langue (goût) et peau (toucher).

       Lorsqu'un organe des sens (organe récepteur) reçoit une stimulation, il émet des messages en direction des centres nerveux, transmis par les nerfs sensitifs. La perception que l'on se fait de la stimulation est élaborée au niveau des centres nerveux qui émettent en direction des organes effecteurs un nouveau message, porteur d'ordres.

 

Introduction

 

       L'individu s'adapte à tout moment aux multiples variations de son environnement sonore, tactile, visuel, gustatif ou olfactif. Ce sont ses sens qui l'avertissent de ces changements. Il réagit donc aux stimuli perçus par une action appropriée.

       Dans chaque posture (debout, assis, accroupi…), les différentes parties du corps adoptent, les unes par rapport aux autres, des positions bien définies. Le maintien du corps dans une position est dû aux os, bloqués dans cette position par certains muscles. Ce sont les cellules nerveuses qui contrôlent la contraction de ces muscles.